59425941_10219168302067882_309880451592355840_o

Rachel Chidiac

91398599_10222190178092894_100492704193970176_o

Sur les doigts de l’univers une mélodie étrange
Une symphonie de silence ne ressemblant pas à elle-même
Ce sont les secondes qui se sont vieillies dans une horloge de sable
Et se sont repliées sur elles-mêmes refusant la traversée
Votre Ciel ô combien il a appelé ses enfants demandant de leur part un seul regard
Et ô combien il a puisé de la beauté dans une distanciation endurante
Le jour où je naquis fille
Je fus pénalisée sur une plage sans traits
Quémandant pour elle-même une couleur infinie
Voici le soleil qui revient souriant au bleu
Après s’être dévêtu de la léthargie
Et c’est avec le mal que La terre a traité ses blessures
Faisant rougir de joie aussitôt les joues de ses roses
Je vous en supplie restez chez vous !
Il n’y a pas plus beau que des larmes habillées de vie !
Il y a pas plus laid qu’une ignorance entachée de vanité !

Ajoute par

admin

PARTAGER

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *