38403373_2248812115159119_349323983834841088_o

Qamar Sabri Al Jassim

mettus200400012

Courte est cette vie et le rêve est plus long
Et la vie de mon écriture dépend désormais du verbe tuer au présent
Soit à la voix passive soit à la voix active ou à une autre voix …
Pourquoi toute cette tristesse alors que les réjouissances sont plus belles
La poésie ressemble à un enfant orphelin et sans soutien
Dont l’affection s’est noyée dans le non-être
Elle n’éprouve que le besoin d’une tombe de terre ou une tombe corporelle
Et ne pose des questions que sur les souvenirs qu’ils soient tristes ou joyeux
Pourquoi toute cette tristesse alors les réjouissances sont plus belles
Il n’y a plus dans les mots une place suffisante pour une nouvelle génération
Les artères des mots ont été coupées de bout en bout
Et la poésie cherche dans les lieux d’exil de l’univers une tombe de fortune
Marchant sur deux pieds à l’instar des morts
La poésie pleure et cherche ses traits dans un visage atrophié
Pourquoi toute cette tristesse alors que les réjouissances sont plus belles

Ajoute par

admin

PARTAGER

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *