118798443_325169548709005_8121027592203555041_n

Abdelaziz Benzid

images

J’ai laissé derrière moi mes joies d’enfant,

J’ai oublié le rythme des saisons,

Et les couleurs de l’arc en ciel.

Les vols d’hirondelles n’annoncent plus rien,

De nos jours, sans sa chaude lumière 

Qui brillait jadis dans le cœur de chacun

Ce printemps a le goût des malheurs

Il traîne dans son lugubre sillage

Tant d’espoirs déçus

Tant de rêves sans lendemains.

Les fleurs ont déserté les champs

Les oiseaux, muets pérégrinent

D’arbre en arbre

De branche en branche 

A la recherche de ces rayons de lumière

Qui annonçaient les vrais printemps.

L’année prochaine, peut être

Quand les armes se seront tus

Quand les humains seront plus sages

Les senteurs d’un nouveau printemps

Couvriront l’odeur de la salpêtre

Et le soleil d’un jour paisible et gai

Se lèvera sur des blessures enfin guéries.

Le monde aura enfin son printemps

Plein de fleurs et de parfums

Et les arbres de leurs ombrages 

Protégeront le » passant  » fatigué

Qui trouvera son repos après tant de guerres

Et lèvera ses bras dans une ultime prière 

En criant au ciel : »plus jamais ça ».

 

Ajoute par

admin

PARTAGER

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *