121613575_1011410962619756_9163665922014462389_n

Ahmed Dhia

zao2006190600125

 

En mon premier jour de guerre
J’ai tant prié pour que personne ne se mette sur mon chemin
Je montais un char blindé
Je mesurais avec la mort les grondements des canons
Je surveillais le changement de ton de ses manifestations entre le regroupement de forêts
Au premier jour le général m’a choisi pour élargir l’arsenal et de tirer sur toute ombre qui se profilerait devant moi
De cette manière
J’ai pensé aux photos de morts que je mettrai dans mon porte-documents
J’ai abusé de café
J’ai malaxé l’élévation du plomb avec la bassesse de gésir par terre
Je suis encore le jeune homme
Qui a refusé de combattre
Et qui est f..i..n..i..!

2-
Je m’assis pour une future campagne
Les nuages se retirèrent alors
Sous forme de vents de fer

3 –Un flot de rivières de fer
Se déploie entre les rues
Et les branches des hymnes nationaux

Ajoute par

admin

PARTAGER

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *